L'Union Européenne veut agir contre la Découpe des Ailerons de Requins

L'Union Européenne va renforcer les mesures visant à empêcher le commerce des ailerons de requins. Elle a décidé de mettre fin à toutes les exemptions qui permettaient aux pêcheurs de débarquer les carcasses et les nageoires des poissons dans des ports différents.

L'Union Européenne veut agir contre la Découpe des Ailerons de Requins

Alors que de plus en plus de pays et d'organisations se mobilisent pour lutter contre la découpe des ailerons de requin, l'Union Européenne a décidé elle aussi d'agir. Lundi, elle a ainsi décidé de stopper les exemptions qui permettaient aux pêcheurs de débarquer les carcasses et les nageoires des requins dans différents ports de pêche. Un laxisme qui rendait la fraude aisée bien que la découpe des ailerons de requins sur les navires de pêche européens soit interdite depuis 2003 ports différents.

Imaginée par la Commission Européenne, la proposition de loi a été approuvée par les ministres européens de l'Agriculture, qui se sont rencontrés à Bruxelles. Néanmoins, le Parlement européen doit encore donner son feu vert pour finaliser cet accord.

La nouvelle règlementation prévoit ainsi que les navires qui pêchent dans les eaux européennes et ceux de l'UE qui pêchent dans le monde auront "l'obligation de débarquer les requins avec les nageoires attachées au corps", rapporte l'AFP.

La soupe aux ailerons de requin est très prisée en Asie où ils sont importés depuis l'UE et notamment depuis l'Espagne.

Ces dernières années, cette tendance a ainsi entrainé une sérieuse surpêche des requins. Selon l'association Environment Group (PEG), celle-ci causerait la perte de quelque 73 millions de sélaciens par an et menacerait d'extinction une trentaine d'espèces.

Contrairement aux autres poissons, les requins sont facilement fragilisés en raison de leur cycle biologique un peu particulier. En effet, les squales n'atteignent leur maturité sexuelle qu'après une dizaine d'années et n'ont que peu de petits à la fois.

Source: Maxiscience