Cabo Pulmo - La Réserve Marine la plus Robuste au Monde

D'après une étude publiée au mois d'août 2011, la réserve de Cabo Pulmo, située à la pointe de la péninsule de Baja au Mexique pourrait être la plus riche réserve marine de la Planète.

Cabo Pulmo - La Réserve Marine la plus Robuste au Monde

C'est une réelle explosion d’espèces marines qui s'est produite dans le Parc National de Cabo Pulmo ces dernières années. En effet en 1995, la pêche a été interdite dans cette zone afin de protéger les populations d'espèces marines qui y vivent. Depuis, de nombreux poissons ainsi que d’autres animaux marins sont réapparus. Entre 1999 et 2009, Cabo Pulmo a alors enregistré une croissance de 460% de sa biomasse, estimée par le poids et la taille des espèces. La réserve mexicaine serait ainsi devenue la plus riche réserve au monde.

En effet, pendant plus d’une décennie, les scientifiques ont surveillé différentes espèces au sein du Parc National qui comprend une trentaine d’iles et des zones côtières. Ils ont alors aisément pu constater l'apparition des nouvelles espèces, parmi lesquelles des homards, des pieuvres mais aussi des prédateurs tels que les requins.

"La chose merveilleuse c'est que Cabo Pulmo est exactement ce à quoi ressemblaient beaucoup d'endroits avant qu'il n'y ait une surpêche chronique", explique Helene Fox, une scientifique du WWF non impliquée dans l'étude.

De même, peu de scientifiques espéraient une telle récupération de la vie marine à Cabo Pulmo. Enric Sala, écologiste marin co-auteur des recherches précise alors au National Geographic : "En ce lieu, la récupération a été exceptionnellement bonne. Or, nous savons d’après les études de centaines de réserves à travers le Globe qu'une protection marine efficace permet justement une croissance massive de la biomasse des poissons".

Plusieurs facteurs à l'origine de cette croissance

Selon les chercheurs dont les travaux sont publiés dans la revue PLoS ONE, il y a plusieurs raisons à ce fantastique boom d'espèces et l'une d'elles évoque le bon état initial du récif corallien. Mais l'autre facteur qui a joué un rôle crucial, est l'implication de la communauté locale. En effet, ces dernières années, la mobilisation a été massive autour de la préservation de la réserve et de nombreux pêcheurs se sont reconvertis dans l’écotourisme.

Une démarche essentielle selon Enric Sala qui explique, toujours au National Geographic : “Pêcher moins de poissons signifie en sortir moins de l'océan, c'est la "borne inférieure". Mais si vous laissez le pouvoir aux gens, si les gouvernements autorisent les communautés locales à gérer leurs propres réserves marines, la préservation marine et l'industrie de la pêche en bénéficieront énormément".

World’s Most Robust Marine Reserve from Gulf Program on Vimeo.

Click here to read this story in English