Skip to main content
Menu
Welcome back to My Ocean,

Nazir Farid

Disclaimer: The views, actions and activities posted by participants on
 My Ocean are their own and do not necessarily reflect those of Project AWARE Foundation.

Name
Nazir Farid
Location
-11.679661, 43.2604 View on map
Member Type
Organization
My Website
My Summary

La pêche à la dynamite fait beaucoup de dégâts
Elle cause des dommages énormes à la faune et à la flore

C'est pourquoi la Fondation O’RAYA s’attaque a ces destructeurs de la mer .  
 

La technique de la pêche à la dynamite est très réglementée et interdite dans de nombreux pays.

Malheureusement, dans certains pays comme aux Comores ou elle est officiellement interdite, de nombreux  pêcheurs ont abandonné la peche traditionnelle et utilisent cette technique de pêche dans le cadre de leur travail- Pourquoi s'embêter pendant des heures en mer avec une ligne et un filet quand on obtient un résultat bien meilleur et plus rapide avec un baton de dynamite achete 75,000 kmf a sur le marché et qui vous rapporte 200,000 kmf

Au Comores, cette pratique devenue courante cause des dommages majeurs aux fragiles récifs de coraux et a sa faune-  Les détonations et les vibrations produites par la pêche à la dynamite endommagent le système auditif des animaux tels que les dauphins,qu on voit desormais de moins en moins au niveau de la mosquée d’Imam Chanfiou et de la plage d’Itsandra .

Ainsi la pêche à la dynamite met en péril la richesse de la faune et de la flore aquatique aux endroits oû elle est pratiquée. Elle tue les jeunes poissons, les œufs, les coraux, le plancton, les algues.

 

Sans parler de sa dangerosite

Entre Chindini et Sima Ambouani , il y a trois ans, un pêcheur qui s'apprêtait à faire usage de la dynamite à bord de sa vedette a reçu la déflagration en plein poitrine et est mort sur place . Il ne s'agit pas là d'un cas isolé mais plutôt d'un phénomène qui commence à prendre de l'ampleur. Car  l'usage de la dynamite met aussi en péril  la vie des pecheurs - qui ne savent pas l utiliser a bon escient et menace les ressources halieutiques, notre nourriture de demain. Malheureusement certains l'utilisent pour pêcher de façon "professionnelle" en bravant l  interdit .

Cette pêche à la dynamite est un fléau pour l'écosystème marin au même titre que la pollution et le réchauffement de la Planète. Sur les côtes Comoriennes , lorsque ces pêcheurs sont interceptés, ils sont traduits en justice. Ce qui ne les empêche pas pour autant de récidiver. Quoi qu'il en soit, ce phénomène dit de pêche interdite comme celui de la pêche illicite (especes interdites) continue de causer des préjudices au secteur de la pêche ,  aux Comores, mais egalement dans toute la region .

 Pour la Fondation O’RAYA presidee par Mr Farid Nazir basé a Geneve,  le Ministere de la Pêche et de l’Environnement ,ainsi que le departement de la defence, doivent a tout prix agir en interdisant la vente illegale de la dynamite, qu elle provienne de notre pays ou qu elle soit importee de Madagascar  . Et pour protéger un peu plus le pays contre " ces voleurs de la mer ", la  fondation O’RAYA incite a la création urgente d'une " police de la pêche " par village et  dans la même perspective envisage de réaliser une étude avec un bureau allemand, qui permettrait de refaire pousser des coraux deja detruits ,experience deja realisee au Mozambique .Sans doute  le Ministère de la Pêche et de l Environnement ont ils des projets, mais une chose est sûre, c'est qu'il faudra agir au plus vite si l'on veut éviter d'autres drames . Car si certains auteurs de ces trafics ont certes été déférés devant la justice, combien sont-ils à passer entre les mailles du filet. C'est dire que les efforts à fournir en matière de renforcement des dispositifs de surveillance sont énormes sans oublier la necessaire mobilisation de moyens financiers et humains pour l accompagner. En tout cas, la bonne volonté existe. La Fondation O’RAYA en appelle toute personne concernee en vue d elaborer un plan de surveillance de ses côtes. On y travaille. Le projet est en gestation. Il est lancé par la fondation et sera réalisé en collaboration avec le département de la défense.

Mais en attendant, la pêche à la dynamite continue à détruire les fonds marins , menacant faune aquatique, vies humaines,mais egalement la peche de demain et le potentiel touristique de notre beau pays relativement epargne jusqu alors

Profile picture for user O'RAYA COMOROS