UE: Bataille Autour de l'Interdiction de la Découpe des Ailerons de Requin

Sep. 19/12

Opposants et partisans de la découpe des ailerons de requin en mer se sont livré une féroce bataille au Parlement européen (PE), débouchant mercredi sur un vote confus qui ouvre la voie au maintien de possibles dérogations à cette pratique vivement critiquée par les ONG.

L'interdiction de cette pratique odieuse et ce gâchis reste à l'ordre du jour après le vote d'aujourd'hui

Eurodéputé vert Raül Romeva

Les députés de la commission de la Pêche du PE étaient appelés à se prononcer sur la fin de toutes les exemptions qui permettent encore, sur certains navires européens, de couper les ailerons des requins à bord des navires de pêche et rejeter ensuite à la mer les animaux encore vivants.

L'interdiction de cette pratique avait été décidée en mars par les ministres européens, mais elle nécessite encore un feu vert du PE. Or l'eurodéputée conservatrice portugaise, Maria do Céu Patrao Neves, rapporteur parlementaire du texte, préconisait au contraire de maintenir ces dérogations.

Lors du vote en commission parlementaire, les députés ont avalisé le principe de l'interdiction. Mais ils ont en même temps voté un autre amendement, contradictoire, faisant référence au maintien de dérogations, selon des sources parlementaires.

"L'interdiction de cette pratique odieuse et ce gâchis reste à l'ordre du jour après le vote d'aujourd'hui", a déclaré l'eurodéputé vert Raül Romeva, tout en jugeant "regrettable que des amendements" présentés par le centre droit "aient été adoptés, qui introduisent des échappatoires".

Il reviendra à la session plénière du Parlement européen de clarifier le texte.

L'UE, en particulier l'Espagne, est l'un des principaux fournisseurs d'ailerons à l'Asie.

"Chaque année, des millions de requins sont pris, leurs ailerons découpés et leurs corps simplement rejetés à la mer pour satisfaire la demande de soupe aux ailerons de requins en Asie", a déploré M. Romeva.

La découpe des ailerons de requins sur les navires de pêche européens est interdite depuis 2003. Mais des dérogations permettent encore aux pêcheurs de débarquer les carcasses et les nageoires des requins dans des ports différents, ce qui rend les fraudes aisées.

Cette pratique a entraîné une surpêche des requins dans le monde, soulignent des associations de défense de l'environnement.

A la différence des autres poissons, les squales sont fragilisés par leur cycle biologique car ils n'atteignent leur maturité sexuelle qu'après une dizaine d'années et n'ont que peu de petits à la fois.